“Ils vont, les petits canards,
Tout au bord de la rivière,
Comme de bons campagnards.
Barboteurs et frétillards,
Heureux de troubler l’eau claire,
Ils vont, les petits canards.” 1

Quoi de plus apaisant que de regarder des canards évoluer sur l’eau ?

Leur corps glissant sur l’onde, leurs pattes à peine visibles, leur gracieux ballet aquatique nous fascinent.

Mais que savons-nous exactement de ces oiseaux ?


Une famille nombreuse

Les canards font partie de l’ordre des ansériformes.

Dans cet ordre, 3 familles :

  • les anhimidés (kamichis)
  • les anseranatidés (canaroies)
  • les anatidés (canards, oies, cygnes et harles)

Intéressons-nous plus particulièrement à ce dernier groupe.

Les oiseaux qui font partie de la famille des anatidés ont en commun de courtes pattes, les trois doigts antérieurs réunis par des palmes, un long cou et un bec plat (excepté le groupe des harles). Les bords de celui-ci sont garnis de lamelles permettant de filtrer l’eau et de ne retenir que les substances nutritives, notamment grâce à l’action de leur langue charnue qui fait office de piston.

Leurs ailes, étroites et pointues, leur octroient à presque tous une bonne endurance et une grande rapidité en vol 2.

Les femelles sont en charge de couver et de prendre soin des petits, qui deviennent rapidement autonomes. Ils sont dits nidifuges, capables de se déplacer quasiment comme un adulte dès la naissance.

Crédits image : earthspacecircle.blogspot.com

Dans la famille des anatidés, nous trouvons une sous-famille, celle des anatinés, qui regroupe les canards de surface . Les autres groupes sont les canards plongeurs, les eiders, les canards marins, les érismatures et les harles3).

Des repas variés

Le régime alimentaire de la plupart des anatidés est herbivore, mais il peut également être omnivore (colvert) 4,  ou piscivore (harles) 5.

Composé d’herbes aquatiques, de graines, tiges, feuilles et racines pour l’alimentation végétale, ou de mollusques, petits poissons, grenouilles, invertébrés aquatiques pour le régime piscivore, autant dire que le menu est varié !

Mais que vois-je ?

Nous n’avons pas mentionné le pain dans la liste des aliments nécessaires aux canards !
Et pourtant, nombreuses sont les personnes à leur en donner lors des balades en famille.
Serait-ce un oubli de notre part ?
Non, bien sûr, vous l’aurez compris, le pain (et autres biscottes, chips, etc) n’apporte rien en terme de nutrition pour ces oiseaux (et tous les oiseaux en général).

Pire encore, il est dangereux pour eux et pour leur environnement.

Le pain, un ennemi pour les anatidés

Les canards aiment le pain car il est rassasiant et facile à trouver.

Mais en gonflant dans leur estomac et en créant ainsi une sensation de satiété, il leur fait perdre l’envie et le besoin de chercher leur propre nourriture, plus appropriée à combler leurs besoins nutritionnels.

Outre le fait qu’il n’apporte donc rien en terme de nutriments et qu’il est totalement inadapté au système digestif de ces oiseaux (en raison de la présence de gluten), le pain est également à l’origine d’une malformation dite des “ailes d’ange” 6.

Cette maladie, dont l’origine peut être génétique et/ou provoquée par un excès de protéines ou de glucides (présent.e.s dans le pain), déforme les ailes vers le haut (en raison du manque de calcium) et rend ainsi les oiseaux inaptes à voler.

Ceci représente un réel danger pour eux, voire une condamnation à mort, car ils deviennent alors incapables d’échapper à un éventuel prédateur.

La propagation des maladies due à la mort d’un canard et au regroupement des oiseaux au même endroit est également un facteur de risques.

De plus, le pain non consommé stagne et pourrit, modifiant ainsi la composition de l’eau. Ce qui a pour effet, cumulé avec la modification des fientes des oiseaux, d’avoir un impact notoire sur le reste des êtres vivants et des plantes présents sur le plan d’eau.

Illustration par Clara

Mais alors, on ne peut rien leur donner ?

Si vous tenez vraiment à nourrir les canards, vous le pouvez (sauf si le lieu qui les héberge précise expressément qu’il est interdit de nourrir les animaux), mais en respectant donc leurs besoins alimentaires naturels.

Voici donc une liste de ce dont vous pourrez les régaler :

  • salade
  • orge, blé, riz
  • petits pois
  • épluchures de légumes
  • fruits

Et mon pain rassis, j’en fais quoi ?

Le pain est le deuxième aliment le plus gaspillé en France. Voici quelques idées pour ne pas le perdre et le recycler.

Dans un premier temps, pensez à la congélation du surplus. Mais un congélateur n’étant pas un puits sans fond, voici quelques solutions gourmandes et faciles à faire :

  • de la chapelure : rapide et facile à faire avec un robot mixeur, celle-ci sera idéale dans de nombreuses recettes et se conserve 3 mois dans un endroit sec et frais 7
  • des croûtons (natures ou à l’ail)8 pour accompagner une bonne fondue savoyarde végane 9
  • du pain perdu 10
  • du pudding 11
  • Vous voilà prêts à satisfaire petits et grands en les régalant avec toutes ces recettes !

Quant aux canards, soyez assurés qu’ils vous seront reconnaissants de leur apporter la nourriture qui leur convient, avec modération.

S@WiTi


  1. Texte complet : http://www.unjourunpoeme.fr/poeme/les-canards
  2. Livre “Les oiseaux d’Europe (la nature en couleurs)” Ed.: France Loisirs
  3. Ibid
  4. http://www.oiseaux.net/oiseaux/canard.colvert.html
  5. http://www.oiseaux.net/oiseaux/harle.couronne.html
  6. https://fr.wikipedia.org/wiki/Aile_d%27ange
  7. http://francoisethomas.canalblog.com/archives/2014/06/02/29978543.html
  8. https://loetitiacuisine.com/2014/12/13/croutons-maison-a-lail-et-huile-dolive/
  9. https://francevegetalienne.fr/blog/2017/2/23/fondue-savoyarde-vgtalien-vegan
  10. https://www.youtube.com/watch?v=Tzk1wPeL0So&feature=youtu.be
  11. http://www.greencuisine.fr/bread-pudding-vegan-vegetalien/