Les véganes seraient plus “healthy”, leur système immunitaire meilleur, ils ne risqueraient donc pas d’attraper le coronavirus… C’est ce que l’on peut lire et entendre sur les réseaux et partagé par certains d’entre eux… Qu’en est-il ?

Résumé de la situation

Au moment où s’écrivent ces lignes (samedi 21 mars), le virus SARS-CoV-2 responsable de la pandémie Covid-19 a fait 450 morts pour 12 612 cas détectés uniquement en France. Le chiffre des cas réels, du fait que tout le monde ne soit pas testé, peut être estimé jusqu’à 10 fois plus. Et sa létalité enfin, peut aller jusqu’à 30% des patients de plus de 60 ans mais tombe, pour l’instant, à 0% pour les moins de 15 ans (ce qui veut quand même dire qu’à partir de 15 ans, des morts sont survenues…).


Source

Inconscience et irresponsabilité

Des mesures annoncées drastiques ont donc été prises par le gouvernement avec la fermeture de nombreux établissements et des consignes de confinement fortes que vous connaissez déjà et que vous ne respectez d’ailleurs peut-être pas… Comme bon nombre de Français, certains par attitude de défi envers l’autorité, d’autres par simple bêtise ou au mieux méconnaissance voire incompréhension face aux annonces en injonction paradoxale du gouvernement (télétravailler mais allez bosser si vous pouvez pas, restez chez vous mais allez voter, le jogging du matin ou les courses ça va mais pas aller voir les amis ni l’enterrement de mamie ?…) Pourtant l’avis du conseil scientifique du 16 mars est très clair :

La situation de l’épidémie COVID-19 en France est grave et non contrôlée. Le comportement d’une partie des citoyens français ne s’est pas suffisamment modifié et témoigne de la non-perception d’une partie de la population de la gravité de la situation. Devant l’échec manifeste des recommandations de distanciation sociale, le Conseil scientifique recommande la mise en œuvre d’un confinement généralisé strict. Concernant les activités professionnelles, seules doivent persister les activités strictement nécessaires à la vie de la Nation.

Et c’est dans cette réalité là, non forcément perçue de tous, que l’on entend bon nombre de personnes faire preuve d’individualisme en se disant non concernées par le Covid-19 du fait qu’elles sont jeunes et en bonne santé et donc décident de passer outre les recommandations. Sans parler de l’amende salée qu’ils encourent, il y a un autre risque, celui de chopper vraiment le SRAS-CoV-2 et de faire partie des 2 à 3 % de jeunes à en mourir. Donc déjà, rien que là, il y a faute monsieur l’arbitre. À moins d’avoir moins de 15 ans, même si c’est peu probable, statistiquement, des gens de notre âge vont mourir du Covid-19, et si c’est pas nous directement c’est un de nos proches. Quand bien même nous ne serions que vecteur asymptomatique de la maladie, avons-nous vraiment envie de nous savoir responsable direct de la mort d’un de nos proches ?

Quid des véganes ?

Allégorie de l’infection chez un patient vegan.

Donc a celles et ceux qui se disent non concernés parce qu’à peu près sûr de faire partie des 98% de futurs survivants et que c’est pas grave d’avoir juste une grosse fièvre et d’être cloué au lit quelques jours, prenez ça en considération : 14 jours. Vous êtes contagieux pendant 14 jours au moins* avant de déclencher des symptômes et en plus 50 à 60% des cas sont asymptomatiques donc vous pourriez déjà l’avoir choppé, déjà l’avoir refilé à vos contacts et vous ne le saurez jamais… Nous sommes tous et toutes concernés.

Mais il y a les vegans. Si on en croit certains, les vegans ne seraient pas concernés pour la simple et bonne raison qu’asymptomatiques ou non, le Covid-19 ne passera pas par eux. Cette croyance tient au fait que de par la meilleure santé qu’on les vegans, ils ne pourraient simplement pas attraper le virus. Et comment blâmer celles et ceux qui pensent cela ? Combien de militants vegans vantent les mérites du mode de vie végan concernant la santé ? Surtout que la science semble donner raison à cette allégation :           

On sait que le régime alimentaire modifie le microbiote intestinal et que ce dernier joue un rôle dans l’immunité. Le nombre d’étude se concluant avec ce genre de phrases ne se compte plus :

  • Les résultats de l’évaluation nutritionnelle, des paramètres sanguins et urinaires suggèrent que la nutrition à base de plantes est avantageuse pour la santé en présentant une réduction significative de l’apport alimentaire en cholestérol et des profils adéquats de nutriments et de micronutriments. (Source)
  • Parmi les avantages de la nutrition à base de plantes figurent un risque plus faible de maladies inflammatoires chroniques (Source).
  • Le régime végétalien a amélioré l’activité inflammatoire chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde dans plusieurs petits essais contrôlés (Source)

C’est un fait, avoir un mode de vie végan est un plus pour la santé… statistiquement. Pour autant il y a tout de même des vegans qui font des arrêts cardiaques, des cancers, ou tombent malades de chose plus bénignes. Le véganisme ne rends pas invulnérable, il est d’ailleurs aisé d’être en plus mauvaise santé qu’un omni qui aurait une hygiène alimentaire plus saine (pensez aux produits transformés, gras, sucrés, salés). Non, le “régime” végan améliore juste, statistiquement, les chances d’être en bonne santé, ce n’est pas un bouclier total. Et face à un virus, nous ne sommes certes pas tous égaux mais les chances pour qu’on le choppe ne sont jamais, au grand jamais, nulles.

On sait bien (le fameux “On”) que l’alimentation peut améliorer nos défenses face au virus, on trouve ça dans plein de magazines, et de nombreux praticiens alternatifs (sic) vantent les mérites de tel ou tel produit issus du jardin…

Végétalisme : mieux pour la santé, oui mais…

Qu’en-est-il ? Dans une étude sur la vitamine E on voit que la charge virale a été fortement réduite dans les poumons de souris grippées en les supplémentation en vitamine E. Vitamine que l’on trouve dans les noix, les graines, les huiles végétales et légumes à feuilles vertes. Tenons nous là quelque chose ?
An age-associated decline in NK cell activity was restored in old but not young mice ” Arf… à moins d’être une vieille souris végane, on ne va pas se prémunir de la grippe avec de la vitamine E : si ça ne marche pas sur des jeunes souris, peu de chance que ça marche sur nous, humains…

Cas où le végétalisme semble être un facteur aggravant de maladie :

Sans parler des conséquences que pourraient subir un végétalien non complémenté en B12 et ayant une alimentation mal équilibré le mettant en danger de carences diverses, une étude sur l’hépatite E en Italie du Nord dans les élevages porcins montre que les travailleurs agricoles ont un risque accru de transmission du HEV (12,3% sont séropositif). Pour arriver à cette conclusion, ils ont été comparé à des citoyens lambda n’étant pas en contact avec des cochons vivants et ont montré que 0,9% des personnes avec un mode alimentaire omnivore étaient  séropositives au HEV mais que 3% de véganes l’étaient… autrement dit, sans tirer de conclusions définitives, il semblerait qu’être végane en Italie du Nord rend plus sensible que le reste de la population autour à un virus en particulier…

Précisons enfin que de toutes les études et recherches qui sont faites, s’il est vrai que des améliorations de santé liées à un régime végétalien apparaissent, y compris vis-à-vis du système immunitaire, via le changement du microbiote intestinal prompt à être bénéfique, la “barrière immunitaire véganisée” se trouve dans notre système digestif… Le Covid-19 passe par les poumons, à cet endroit là, que vous soyez véganes ou non, le virus rencontrera peu ou prou les même cellules, les même conditions, les même portes d’entrées. Alors une bonne fois pour toute : végane, ou non : #ResteChezToi, lave-toi les mains, tousse dans ton coude, ne te touche pas le visage et garde 1m de distance minimum avec les autres Homo sapiens le temps que ça passe.


*Cela dépend des sources. C’est 14 jours maximum, et moins pour certaines. Est-ce moins ou est ce parce qu’on ne les a pas diagnostiqués avant ? La prudence et la logique poussent à prendre le chiffre de la fourchette haute.


@Vgarou pour Le Tofu Te Parle.
Voir sa chaine

En savoir plus :



curiologie par Florian Gouthière

Sur les charlatans qui veulent booster votre système immunitaire ou vous soigner/vous empêcher de tomber malade :


P.S. : J’en profite pour prévenir que, incessamment sous peu, le blog et les PDF LTTP seront mis hors ligne le temps de vérifier chaque article et de faire les erratum nécessaires. Et il y a du boulot ! Restez chez vous et si ça ne va pas, n’hésitez pas à nous écrire en MP via notre page Facebook, ou à cette adresse mail : noita[a]letofuteparle.com.
Soyons responsables, forts et solidaires ensemble. Des kiss et du love sur vous, Noita.